L’été sous le signe de Disney commence !

La suite d’une suite d’une suite, des rubriques désormais traditionnelles, du Côté Obscur et de beaux ouvrages, mais aussi des spectacles pour les visiteurs des Parcs Disney français : si vous n’avez pas le temps d’explorer tout ça, en voilà un bref aperçu.
On est parti !

A l’horizon

La star du mois

Toy Story 4… Une suite, surtout d’une série à succès comme Toy Story, ancrée depuis si longtemps dans les souvenirs des petits comme des grands, amène toujours des sentiments mitigés : on est content de retrouver les personnages que l’on aime, mais la suite ne va-t-elle pas être celle de trop, qui va venir entacher une saga culte ? Jusqu’ici, le tableau est impeccable et nous verrons dès le 26 juin si Pixar réussi à maintenir la barre aussi haute, techniquement et émotionnellement.

Pour rappel rapide, le premier, sorti en 1995 faisait débarquer Buzz l’Eclair, le petit nouveau, le jouet moderne qui faisait irruption parmi les jouets d’Andy, perturbant leur petit monde mais finissant par y trouver sa place. Le deuxième opus confronte les jouets, notamment les anciens, à un revendeur peu scrupuleux de pièces « collector », dont Woody est un représentant. Le groupe s’y soude, et intègre Jessie à la bande. Le troisième épisode marque un tournant : Andy va à l’université et trie ses jouets, à garder ou à jeter. Au final, tous sont transmis à Bonnie, et les jouets qui se sentaient rejetés trouvent un nouveau foyer.

Vous voilà parés à découvrir le nouveau film, avec ses nouvelles têtes et, espérons-le, son lot d’émotions et de problématiques finement traitées.
Suivez la page Facebook et le site, la critique ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez !

Toy Story 4

Pin Trading

Un mois de juin très animalier, cette année, puisque les pins liés au Festival du Roi Lion et de la Jungle continuent d’apparaître. Ce sont tout d’abord deux pins « masques » consacrés à Simba, porteurs de décorations africaines, me semble-t-il, un portrait et un complet qui sont arrivés le 15 juin, suivis le 26 par une affiche du show et un autre au couleurs du Festival.

A l’occasion de la soirée Disney Loves Jazz, ayant eu lieu le 15 juin à Disneyland Paris, trois pins thématiques (et en édition limitée) ont été vendus à la boutique « Chez Marianne », avec certains des plus grands musiciens des dessins animés Disney, en l’occurrence Baloo, Tiana & Louis, et les Aristochats Toulouse & Berlioz, chaque groupe surplombant le logo de l’événement. Autre édition limitée, Dumbo & Timothée dans la collection Best Friends. Toulouse et Berlioz pourront aussi être trouvés dansant sur un chapeau, et Berlioz jouant sur un gramophone, sur deux pins en édition classique parus à la même date.

Pin Trading Disneyland Paris Juin 2019

Toujours des animaux, mais en édition classique : des chiens et chats emblématiques de chez Disney ! Le Chat de Cheshire, Marie, Figaro, Pluto, Lady et Patch sont disponibles depuis le 8 juin. Assez simples, ces pins manquent peut-être un peu d’originalité. Seul Pluto affiche une pose un peu amusante…

Et on ne peut pas clore cette rubrique sans mentionner le fait que les sorties de ce mois comportent un pins dit « Jumbo », autrement dit « géant », pour célébrer la Magical Pride du premier juin. Ce pins, ou devrait-on dire cette fresque, regroupe les six principaux personnages de Disney à la file indienne, tenant chacun un drapeau de couleur, formant ainsi une sorte de banderole multicolore du plus bel effet. Si le parc proposait déjà une lanière « Love comes in every color » depuis fin mai, il ajoute cette fois une lanière Magical Pride. Attention, les pins Jumbo sont souvent assez lourd, donc je déconseille de les accrocher sur une lanière… ou où que ce soit d’ailleurs, sans précaution particulière (ça sent le vécu…).

Disney Princesses Charms

C’est la fête en ce mois de juin dans la collection Wisdom, au service garanti impec’, et qui s’illumine avec le chandelier de la Belle et la Bête et sa citation « You don’t have time to be timid. You must be bold » (« Vous ne devez pas vous montrer timide ! Vous devez être audacieux ! »).

C’est ainsi une gamme très solaire, très jaune, qui vous permettra d’entrer en été vêtu de votre t-shirt, orné des pins Lumière, Big Ben et l’affiche, sans oublier de vous désaltérer grâce mug assorti. La gamme étant bien entendu comme à chaque fois complétée par une peluche et un carnet.

Disney Princesses Charms

Disney Wisdom Collection

Le ciel s’éclaircit avec Cendrillon, dont le portrait orne le charm du mois, accompagné de deux perles bleues, plus claires, donc, que celles proposées avec Jasmine. C’est aussi une forme de cœur et un soleil qui composent le bijou de la princesse à la pantoufle de verre.

Disney Wisdom Collection

Le Festival du Roi Lion et de la Jungle à Disneyland Paris (et plus)

La Saison des Super-Héros à Disneyland Paris, c’est fini ! Vous pouvez profitez depuis le 18 juin d’un événement de transition, nommé Toy Story Play Days (les Jours Ludiques Toy Story), durant lesquels vous pouvez faire la rencontre de la Bergère aux Walt Disney Studios, ou encore participer à une chasse aux trésors tournant autour du nouveau personnage apparaissant dans Toy Story 4 : Fourchette.

Mais une transition vers quoi, demanderez vous avec raison et impatience ? Vers le Festival du Roi Lion et de la Jungle, bien sûr ! Cette nouvelle saison vous proposera à partir du 30 juin et jusqu’au 22 septembre de nouvelles animations organisées dans le Parc Disneyland. La toute nouvelle version du Chaparral Theater, le Frontierland Theater, refait pour l’occasion accueillera le show principal.

Deux spectacles sont donc annoncés : Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, et le Rythme de la Jungle. Le premier devrait tourner autour de l’histoire du Roi Lion, alors que le second sera axé autour de la jungle et des personnages comme Baloo ou le Roi Louie et introduira une musicalité d’inspiration indienne.

Une animation plus réduite, nommée Djembe Joy, sera destiné à faire participer les Guests, puisque le site officiel propose d’y rencontrer le Roi Louie et d’apprendre à jouer du djembé. A côté de cela, il est probable que les rencontres de personnages seront elles aussi adaptées avec non seulement Baloo, qu’on pouvait déjà régulièrement voir à AdventureLand, qui sera rejoint par Louie ou encore Rafiki.

Plus curieux, la Timon’s MataDance : un spectacle interactif où Timon nous apprendra sa danse, et Pumbaa racontera des blagues.

Nous découvrirons tout cela dès la fin du mois. Vivement le 30 juin !!

Les Rythmes de la Terre

Mickey All Stars

Une histoire, une planche : Mickey entre par une porte à la première case et sort par une autre porte à la dernière. Tel est le défi proposé à près de cinquante dessinateurs de bandes dessinées pour créer ce recueil, sous la direction des éditions Glénat à l’occasion des 90 ans de la sortie de Steamboat Willie (le 18 novembre 1928).

C’est ce mois-ci que l’ont peut enfin admirer le résultat dans toutes les bonnes librairies ! Une aventure atypique, un patchwork de multiples styles, rend ici hommage à la souris la plus connue du monde.

Parmi les dessinateurs sollicités, signalons Eric Hérenguel, scénariste et dessinateur de Krän, ou encore Alexis Nesme que l’on a déjà croisé dans ces lignes pour Horrifikland, Alfred, vainqueur du prix du meilleur album à Angoulême en 2014 pour Come Prima, mais aussi Batem, ayant réalisé les dessins de 28 albums du Marsupilami, ou Clarke, aux dessins de 27 tomes de Mélusine, etc. Du beau monde, en somme.

Mickey All Star aux Editions Glénat

LinkstheSun – Parenthèse

On va tenter un thème un peu plus original ce mois-ci en parlant d’une vidéo publiée sur Youtube. Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette chaîne, disons simplement qu’Alexis Breut, alias LinkstheSun, nous y propose différentes émissions de son cru, toujours humoristiques et parfois culturelles. Parmi les créations récurrentes les plus connues, citons le Point Culture, où il traite d’un sujet en vingt points, agrémentés d’illustrations, voire d’animations, parfois de courts sketchs ou même de chansons de sa composition, afin de nous faire découvrir le thème abordé de façon plaisante et didactique. Il y a déjà parlé de pirates, de musique classique, de figures de styles, mais aussi des classiques d’animation Disney (plus précisément des messages « cachés » dans les chansons de ceux-ci) ou encore des méchants de chez Disney.

Le format qui nous intéresse ici, dit des Parenthèses, reprend le même principe, mais de façon plus succincte, plus rapide, pour des thèmes plus légers. Dans la Parenthèse publiée en juin 2019, Links fait le parallèle entre vingt histoires traitées par Disney et les contes qui les ont inspirées. Ceux qui en connaissent quelques uns sauront que cette vidéo est totalement déconseillée aux plus jeunes ! La plupart des contes originaux sont ponctués d’événements pour le moins horribles, voire cruels, et leurs personnages sont souvent loin d’être irréprochables. De quoi faire repenser le concept d’adaptation cinématographique fidèle à l’œuvre originale…

Si vous décidez d’aller voir ces vidéos, faites un crochet par celle du même auteur, cette fois dans sa série « Non mais t’as vu ce que t’écoutes ? » (des vidéos où il analyse les paroles de titres francophones du Top 50) et consacrée aux chansons Disney. Il y est question des traductions en version française de grandes chansons Disney, notamment de l’iconique « Libérée, délivrée ».

Dark Vador : Le Seigneur Noir des Sith, Tome 3 – Mers de feu

On aurait pu faire l’impasse sur cette publication : c’est un tome 3, après tout. Mais son contenu présente un intérêt particulier, même au sein de la série Dark Vador : Le Seigneur Noir des Sith, de Charles Soule. En effet, si ces épisodes s’intègrent complètement dans la continuité des précédents, ils présentent des événements importants pour la saga dans son ensemble.

L’essentiel de l’ouvrage est consacré à des négociations entre l’Empire et la planète Mon Cala. Négociations, au début, tout du moins, l’Empire n’étant ni patient, ni ouvert aux concessions. Petit à petit, les interférences des forces impériales vont provoquer une entrée guerre ouverte des deux races de la planète, les Quarrens et les Calamaris, menés par l’Amiral Raddus et celui qui deviendra l’Amiral Ackbar. On constate déjà les prouesses tactiques et l’ingéniosité de celui-ci, qui réussi à tenir tête à la machine de guerre impériale malgré l’infériorité militaire flagrante des forces locales en se basant sur ses atouts et sa connaissance du terrain. C’est suite à ces événements que les vaisseaux civils des Calamaris deviendront le fer de lance de l’Alliance Rebelle.

Dark Vador Tome 3

L’autre point fort est l’affrontement entre Vador et Tarkin. Affrontement politique, certes, puisque chacun veut asseoir sa dominance hiérarchique, mais aussi un affrontement armé ! Sans révéler les détails importants de l’histoire, ces deux opposés du spectre de la stratégie militaire vont entrer en collision, chacun faisant appel à toute l’étendue de ses talents pour prendre l’ascendant sur l’autre et lui faire mordre la poussière.

Petit détail qui conclue l’album : les dernières pages nous permettent de retrouver le commandant Krennic et la famille Erso, et mettent en scène une introduction au film Rogue One.

A la poupe

DVD Ralph 2.0

Disponible depuis le 21 juin, les DVD et Blu-Ray de Ralph 2.0 nous permettent de revoir ce long métrage au ralenti, afin de repérer tous les éléments cachés dans les décors, notamment ceux où nos héros survolent la ville qui représente Internet. Retrouvez Ralph la Casse et Vanellope Von Schweetz dans leur recherche effrénée d’un volant pour sauver la borne d’arcade de Sugar Rush, expédition au cours de laquelle ils rencontreront Shrank, Yesss, Monsieur Je-Sais-Tout, mais aussi les Princesses Disney !

Pour parler plus précisément des objets, les Blu-Ray sont cette fois les seuls à comprendre des bonus. La version DVD se contente du film, et c’est tout. Si vous voulez retrouver « Les clins d’œil dans le film », la musique du film, « Les chats de BuzzzTube », « Comment on a cassé Internet », mais aussi cinq scènes coupées et des clips, il vous faudra opter pour le Blu-Ray.
Si vous ne possédez pas encore le premier film, Les Mondes de Ralph, des coffrets vous sont aussi proposés avec les deux titres pour rattraper tout ça.

Blu-Ray de Ralph 2.0

Pour mémoire, le film était sorti en France le 13 février 2019 et était rythmé par les voix de François-Xavier Demaison, Dorothée Pousséo, Jonathan Cohen ou encore Donald Reignoux.

Star Wars – Femmes de la Galaxie

L’éditeur Huginn & Muninn propose régulièrement de beaux ouvrages, tantôt artistiques, tantôt encyclopédiques : en mai 2019 est paru un titre consacré à l’univers de Star Wars à mi-chemin de ces deux concepts. Femmes de la Galaxie recense soixante-quinze personnages féminins venant d’une galaxie lointaine, très lointaine.

Du maître Jedi Aayla Secura à la chasseuse de primes Zam Wesell, ce recueil compile les portraits de ces femmes, rédigés par Amy Ratcliffe et illustrés en pleine page par dix-huit artistes féminines, après une préface de la productrice et présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy.

Humaines et non-humaines, organiques ou mécaniques, ces personnalités choisies par l’auteur sont issues de différents mondes et cultures de l’univers Star Wars, mais aussi de différents supports de notre monde : films, séries animées, bandes dessinées et romans.

Les Femmes de la Galaxie

Cet ouvrage se veut plus un hommage à la fois aux figures emblématiques comme la princesse Leia ou Ahsoka Tano, et à celles plus méconnues telles la droïde R2-KT qu’une véritable encyclopédie exhaustive, puisqu’on peut penser sans peine à quelques absentes, à l’image de Yaddle, évoquée dans cette rubrique le mois dernier, ou même l’emblématique Mara Jade, qui aurait sans peine mérité une place de choix.

Néanmoins, chaque article, bien que souvent très (trop ?) bref, retrace le parcours de son sujet en n’oubliant pas de préciser où le lecteur pourra retrouver l’une ou l’autre de ses aventures, même si on peut regretter que cela manque de précision.